Les Diablerets – Suisse – Vaud

Diablerets

here – ici

Les Diablerets

A partir de la deuxième moitié du 19e siècle, le développement des communications à routes, poste, chemin de fer à eu deux conséquences immédiates:
l’intensification des échanges avec la plaine et l’essor rapide du tourisme, favorisé par la mise à disposition d’hôtels et pensions.
C’est ainsi que l’on ressentit de plus en plus la nécessité de créer une société d’embellissement et d’utilité publique (actuel Diablerets Tourisme).
Cette société fut créée en 1888.

L’origine du nom « Diablerets »
Le sommet des Diablerets situé entre les beaux pâturages d’Anzeindaz au Sud et de la vallée des Ormonts au Nord a, de tout temps, passé pour un site dangereux et maudit.

Maudit, il le fut depuis le jour où un berger au coeur avare et dur refusa son secours. Dès lors, les beaux pâturages de Transfleuron (Champ fleuri) se transformèrent et le beau champ fleuri d’autrefois devint le froid désert d’aujourd’hui.
De l’Oldenhorn au Scex Rouge et du Sanetsch aux Diablerets on n’entendit plus les chants des armaillis, ni le carillon des troupeaux.

Ils devinrent l’asile des esprits méchants, un vrai carrefour des enfers, point de rendez-vous du sabbat des démons, des damnés et de tous les mauvais génies assemblés.

Le bruit des jeux avec les rochers faisait dire au petit peuple des pâtres des vallées du Sud que les démons jouaient aux quilles, d’où le nom Quille du Diable, donné à ce rocher en forme de tour que l’on voit au sud du Glacier de Tsanfleuron et des Diablerets à ce séjour des démons qu’étaient pour eux ce haut lieu tourmenté.
Par extension, le nom des Diablerets a été donné à la majeure partie de la vallée des Ormonts.

Plus: lesdiablerets.ch

Commentaires