Ile aux oiseaux à Préverenges

L’embouchure de la Venoge est l’un des principaux sites d’escale des oiseaux migrateurs en Suisse.
De nombreux oiseaux migrateurs de toutes sortes y passent au printemps et en automne et constituent, de ce fait, un terrain d’observation idéal pour les milieux ornithologiques qui y réalisent un suivi quotidien d’observations. Mais ce site est loin d’offrir des conditions d’accueil idéales et c’est pourquoi, dès 1984, l’idée d’un projet d’aménagement a germé.
Les travaux de réalisation sont actuellement en cours…A la suite des nombreuses observations faites sur ce site, il est clairement apparu que l’endroit est malheureusement loin d’offrir une capacité d’accueil suffisante pour tous les oiseaux qui y transitent.
Les principales espèces concernées sont les limicoles et les petits échassiers exclusivement adaptés aux rivages peu profonds. Or c’est justement cet aspect de maitien des hauts fonds nécessaires qui fait défaut.

Photos here –
ici

Le projet consiste donc en l’aménagement et la construction d’un enrochement en forme d’arc, créant ainsi une zone de lagunes à l’abri des vagues et des courants. Un banc de sable et de gravier sera déposé artificiellement derrière cet enrochement et offrira une aire de tranquillité et de nourriture dont ces oiseaux de passage ont un besoin fondamental.
L’avantage principal de ce banc de sable et de gravier réside dans le fait qu’il sera hors d’atteinte du public, et notamment des chiens, puisque situé à une centaine de mètres de la rive. De plus, cette aire sera en permanence exondée ou tenue sous quelques centimètres d’eau seulement.

La forme et les dimensions de cet ouvrage actuellement en cours de construction ont été choisies afin de respecter les conditions d’intégration paysagère et a été également soumis pour consultation au laboratoire de recherches hydrauliques de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

L’enrochement sera prolongé de part et d’autre par des pieux en bois qui serviront de perchoirs pour les laridés (mouettes, sternes ou goélands). Ces aménagements seront réalisés dans un esprit d’information et de sensibilisation au public qui fréquente aussi le site en tant que promeneurs, cyclistes, cavaliers, véliplanchistes.
Et pour ceux qui auraient tendance à croire que l’écologie prend trop le dessus, qu’ils se rassurent: les 90% du site restent à disposition du public tandis que seuls 10% de la rive de la commune sont réservés aux oiseaux.

Le projet demeure cependant ambitieux au niveau des chiffres: il nécessite la construction d’une digue de 190 mètres de long qui coûtera, ainsi que la totalité des aménagements annexes, la somme de 450 000 francs.
Pour le financement, la Confédération et le canton participent ainsi que différents sponsors tels que la Fondation MAVA, la Loterie romande, et Mme Christiane Bauer-Lasserre qui a consacré un don privé important. Le projet a été dirigé par Pro Natura avec des partenaires comme le Cercle ornithologique de Lausanne (COL), le Groupe ornithologique et de sciences naturelles de Morges et environs (GOS).

Ce projet a nécessité la collaboration des services de l’Etat de Vaud et de la commune de Préverenges. Les travaux qui viennent de débuter devraient s’achever à fin décembre.

Source: morges.ch